Vos droits

Les aides pour l’autonomie de la CCAS


©Frédéric Benaglia ©Frédéric Benaglia

Face aux accidents de la vie, des aides sont prévues. Récapitulatif.


Les aides de la CCAS

Que l’on soit agent actif ou retraité, des situations familiales difficiles, momentanées ou durables, peuvent nécessiter des aides financières, humaines ou matérielles. Il existe un grand nombre de cas ouvrant droit à ces aides, répertoriés en trois domaines: assurance maladie, prestations familiales, accident du travail/maladie professionnelle. Ces aides sont soumises à des conditions de ressources et ne peuvent être octroyées qu’en cas d’absence d’autres solutions d’aide ou d’accueil.

L’aide au titre de l’assurance maladie

L’action sociale de la CCAS intervient en cas de maladie de la mère ou du père, dans un foyer comptant au moins un enfant âgé de moins de 14 ans (ou moins de 18 ans pour les familles monoparentales), lors d’une grossesse pathologique dans une famille comptant au moins un enfant âgé de moins de 6 ans (ou moins de 18 ans pour les familles monoparentales), pour une maladie de longue durée d’un des parents dans un foyer comptant au moins un enfant âgé de moins de 14 ans (ou moins de 18 ans pour les familles monoparentales), ou lorsque l’assuré malade et isolé est pris en charge dans le cadre d’une affection de longue durée ou qu’il sort de l’hôpital avec des suites opératoires et/ou une limitation ponctuelle de son autonomie.

L’aide au titre des prestations familiales

La CCAS fournit une aide aux familles dans plusieurs cas : maladie ou hospitalisation d’un enfant, quand la famille compte au moins deux enfants, dont l’un est âgé de moins de 12 ans, surcharge occasionnelle liée à un événement récent modifiant le mode de vie habituel de la famille, famille nombreuse constituée d’au moins trois enfants âgés de moins de 12 ans, quand une fatigue particulière apparaît chez un des parents, famille monoparentale lorsque le parent connaît une fatigue particulière et qu’il a la charge d’au moins un enfant âgé de moins de 12 ans. Pour un enfant handicapé, la CCAS propose une aide ponctuelle, en attendant que les parents obtiennent une allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEHH), dans une fratrie de deux enfants dont l’un est âgé de moins de 12 ans.

L’aide accident du travail / maladie professionnelle

Les assurés qui se trouvent ponctuellement dans l’incapacité de réaliser leurs tâches ménagères, du fait d’un problème de santé imputable à un accident de travail, ou d’une maladie professionnelle en cours de reconnaissance par la Caisse (ou en cas de rechute), peuvent recevoir le secours temporaire d’une aide ménagère.

Les aides techniques et financières

Face aux lourdes dépenses occasionnées par une maladie invalidante, le handicap ou l’âge, la CCAS propose de financer, en partie ou en totalité, les aides techniques destinées à améliorer l’autonomie de la personne : rendre accessibles le domicile ou le véhicule… La notion étant très large, toute demande sera examinée en fonction de la nature et des conséquences précises du handicap, afin d’offrir l’aide et le financement les plus appropriés, y compris en orientant le demandeur vers des organismes spécialisés.

La commission des secours de la CCAS

La CCAS dispose d’une commission de secours que tout agent actif ou pensionné, ainsi que ses ayants droit, peuvent saisir pour obtenir un soutien momentané face à des problèmes de santé. La commission aide au financement des aides techniques favorisant l’autonomie, etc. Chaque dossier est étudié anonymement.

L’action des départements

Les départements ont en charge la création et la gestion de maisons de retraite, ainsi que l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), réservée aux plus de 60 ans ayant des difficultés pour les gestes de la vie quotidienne. Pour percevoir cette allocation, qui évolue en fonction du niveau de dépendance et des ressources du demandeur, celui-ci doit, quelle que soit sa nationalité, résider en France, chez lui, un proche ou dans un établissement spécialisé et avoir des difficultés pour les gestes de la vie courante. Le dossier d’APA doit être retiré auprès des Centres d’action sociale et des Services d’aide ou de maintien à domicile.

Pour en savoir plus;
Contacts CCAS
30, rue Championnet, LAC CG01 – CH 34 – 75887 Paris cedex 18. Tél. : 01 58 76 03 34 (int.: 60 334)
Courriel : contact@ccas-ratp-fr.
Site : www.ccas-ratp.fr/


 
 

Vous avez un scoop ?

Vous avez été témoins d'un événement ? Vous souhaitez partager vos infos ? Ecrivez-nous !

Nous écrire